Lorsque l’on s’expatrie, on quitte sa famille, ses amis, sa ville. Et forcément, il nous manque. Alors bien sûr, grâce aux technologies actuelles, on peut rester en contact virtuel. Se téléphoner. Discuter par Whatsapp. Se voir sur Skype. Mais bien entendu, il arrive un moment où ça ne suffit plus. Le contact réel vient à manquer. Alors on décide de notre retour en France.

Entre Paris et Valencia

J’ai passé mes 5 années d’école d’ingénieurs en colocation. J’étais donc déjà habituée à ne pas voir ma famille tous les jours depuis un petit bout de temps. Mais je savais qu’ils étaient tout près, maintenant ils sont à plus de 1300 km. Oui, je ne suis pas à l’autre bout du monde mais c’est quand même 2 heures d’avion. En disant ça, je pense à ceux qui sont sur un autre continent, et qui ne peuvent pas revenir souvent. Je me dis que j’ai quand même cette chance de pouvoir aller régulièrement et facilement à Paris.

J’imagine que tout expatrié est excité à l’idée de rentrer dans son pays d’origine. Pour ma part, j’étais partagée. Pour ceux qui ont lu mon article Partir?, vous savez déjà que j’ai déménagé à Valencia pour rejoindre mon amoureux. Alors même si j’avais envie de voir ma famille, mes amis, j’allai de nouveau être loin de lui.

Aller pour Paris

En revenant dans notre « premier chez-nous », on a mille et une choses à faire. Profiter de sa famille. Voir ses amis. Régler des choses qu’on ne peut pas régler depuis notre « nouveau chez-nous ». Du coup, ça peut paraitre bête mais je pense qu’il faut préparer son retour. Mon côté « organisé » qui ressort. Je veux dire par là qu’il faut planifier son emploi du temps, qui je l’imagine, est rempli pour tout expatrié.

Alors, pour être sûre de ne rien oublier, je me munis de l’application Wunderlist. J’y note mes rendez-vous fixés avant de partir, que ce soit ceux avec mes amis ou concernant les sujets administratifs. Bien entendu, je prévois du temps avec ma famille. Mais ça pas besoin de le noter sur ma liste. Je me prévois également du temps pour aller acheter les deux ou trois trucs que je ne trouve pas à Valencia. C’est toute une organisation, on ne se pose pas une minute mais on profite à fond. Et franchement, ça fait du bien !

Retour à Valencia

Je ne pensais jamais vivre ailleurs qu’à Paris. Mais comme l’a dit Napoléon,  « il ne faut jamais dire jamais ». Cela fait maintenant 2 mois que je vis à Valencia… Le début de l’expatriation n’est pas toujours facile. On sait ce que l’on quitte mais on ne sait pas ce qui nous attend. Ça peut prendre du temps, mais on finit par prendre ses habitudes. Et finalement, on perd nos anciennes. C’est peut être pour ça que lorsque je suis rentrée en France, je me sentais comme une étrangère.

Ce premier séjour à Paris m’a fait prendre conscience que je suis bien à Valencia. Je m’y sens chez moi. Et vous? Quelles étaient vos impressions à votre premier retour? Qu’avez vous ressenti?

One thought on “Mon premier retour en France”

  1. J’adore cet article ! Rien que le début donne envie de lire avec la photo « Ca a de l’impact » comme dirait notre cher prof de français! ^^
    Je ne connaissais pas l’application Wunderlist ! Il faut que je la télécharge !
    Et j’adore toutes tes petites références culturelles !
    C’est super si ce retour t’a fait prendre confiance que finalement ton chez-toi, c’est Valencia ! 😀

Laisser un commentaire